Femme

8 situations où vous devez opter pour le mensonge

Les scénarios possibles qui vous poussent à mentir !

Mentir, c’est mal, et vos parents vous l’ont mainte fois répété depuis votre tendre enfance. Heureusement que tout le monde n’a pas le nez de Pinocchio qui s’allonge à chaque mensonge, car il existe certains cas où un tout petit mensonge peut vous épargner de gros soucis, et où le fait de mentir s’avère même salvateur. Comme le dit le dicton : « Toute vérité n’est pas bonne à dire ». En ce sens, découvrez les 10 situations où le fait de mentir n’est plus un choix, mais une obligation.

1.Quand vous faites attendre Jules

portrait of a lonely man in a street

Ce soir, ce sera soirée resto. Votre mec est au point de rencart en train de vous attendre depuis déjà une bonne dizaine de minutes. Mais comme d’habitude, vous êtes à la bourre : encore un petit coup de peigne, le make-up, la bonne paire de chaussures… mince ! Voilà que vient l’inévitable texto de loulou : « Mais t’es où ? Je suis là depuis un quart d’heure ». Que faire ? Ce sera une vraie engueulade si vous avouez alors, vous optez pour la réponse la plus facile : « Oui j’arrive ! Pas de bol avec ce bouchon… » tout en espérant du fond du cœur qu’il n’y aurait pas réellement un embouteillage autrement, vous pourrez dire adieu à cette soirée !

2.LA question la plus redoutable de chéri : « Avec combien de mecs t’as couché avant moi ? »

2

C’est une question existentielle pour votre couple ! Le sujet est très délicat lorsqu’il s’agit de révéler le nombre d’ex, d’amants et de sex-friends, car vous en aviez aussi. Vous lui répondez tranquillement comme il se doit, du moins ce que vous pensez avec un mensonge. Cerise sur le gâteau, vous jouez la carte de la fille qui n’a pas connu beaucoup d’expériences sur le thème et qui a souffert de ses « très rares » expériences vécues. Chapeau !



3.Pour ne pas offusquer votre meilleure copine sur ses goûts

3

Cet après-midi-là, vous avez fait du shopping avec Marie, votre copine de toujours. Vous avez fait du lèche-vitrine, et tout à coup, elle a flashé sur une horrible robe de couleur mauve-orange. Rien qu’avec cette couleur, cet accoutrement fera fuir le premier mec venu, mais en plus, la robe est pourvue de froufrous qui accentuent l’effet carnaval. Vous avez éclaté de rire, mais pas Marie, elle comptait en fait l’essayer. Bigre ! Et vous n’avez même pas daigné lui dire sincèrement ce que vous en pensiez lorsqu’elle vous a demandé si la robe lui allait bien. D’ailleurs, elle ne l’aurait jamais acheté sans votre consentement !

4.Lorsque votre meilleure copine revient de chez le coiffeur les larmes aux yeux

4

Marie et ses péripéties ! Vous ne savez pas exactement ce qui s’est passé au juste, mais elle revient de chez le coiffeur visiblement plus moche que jamais avec une coupe sens dessus dessous, accentuée par une coloration terrible. Est-ce qu’elle s’est fâchée avec son coiffeur ou est-ce que ce dernier qui était sous l’emprise de stupéfiant ? Vous ne le saurez jamais, mais pour atténuer le feu, vous tentez de la rassurer en lui disant que ce n’est pas si terrible qu’elle le croit tout en sachant pertinemment qu’elle va immanquablement provoquer l’hilarité de tout le monde. Et si elle portait en plus la robe à froufrous qu’elle venait de s’acheter, ce sera la cata totale !

5.Pour ne pas éveiller la jalousie de Jules

5

Depuis quelques semaines, vous êtes vraiment enthousiasmée par votre nouveau job. Les horaires, le lieu, mais aussi, et surtout l’ambiance de travail avec vos nouveaux collègues, tout est pile-poil au top ! Un peu inquiet, votre chéri vous demande s’il y a des beaux gosses parmi les mecs du bureau, vous répondez simplement : « Aucun, ce sont tous de grands bosseurs qui ne consacrent pas de temps pour soigner leur apparence, c’est la boîte qui en est ravie. Toutefois, ils sont tous assez sympas, heureusement… » Menteuse, menteuse ! En vérité, vous avez flashé de suite sur le regard de Kaël dès le premier jour. Il y a aussi Steeve, ce beau ténébreux de la comptabilité, et Alex, puis Greg… En mentant de la sorte, vous voulez réserver votre ticket de permission pour les afterworks à venir sans que chéri se fasse des idées !



6.Lorsque votre collègue veut se rassurer sur ses régimes

6

Vous avez remarqué depuis quelque temps que votre collègue du boulot s’est mise au régime. Pour elle, plus de steak-frites et de soda à l’heure du déjeuner, c’est désormais quelques feuilles de laitue et un petit carré de tofu. Et au bout de quelques semaines, elle se pavane devant vous en vous demandant ce qu’elle a de changé. Vous restez bien silencieuse quelques minutes jusqu’à ce qu’elle vous dit de regarder son ventre. « Waouh ! » une exclamation bien mensongère de votre part, vous pensez qu’elle aurait beau se contenter de ses quelques feuilles de laitue ou avaler tout un gigot d’agneau chaque jour, ça ne se ressentait point sur ce petit sac qui lui sert de ventre !

7.Quand le boss vous demande où en êtes-vous sur un dossier quelconque !

7

Et pourquoi il vous le demande aujourd’hui ? C’est parce qu’il vous l’avait confié depuis déjà quelques semaines ! Avec toute l’assurance du monde, vous lui répondez avec un grand sourire que vous avez presque fini et que vous allez le rendre d’ici deux jours. En vérité, c’est seulement ce soir après le dîner que vous allez commencer à y jeter un œil. Bonjour la nuit blanche à travailler, et adieu la fameuse soirée-ciné que vous avez promis à Jules ! Mais c’est comme ça et pas autrement, pour vous, lorsqu’il s’agit de boulot, pas question de remettre au lendemain. Êtes-vous sérieuse là ?

8.Pour ne pas blesser belle-maman lors du repas dominical

8

Comme tous les premiers dimanches du mois, il y a les retrouvailles chez vos beaux parents pour le déjeuner en famille. Tout le monde y est convié pour ce petit repas qui se veut être à la fois cordial et chaleureux. Belle-maman s’est mise au fourneau en sortant une fois de plus une de ses « fameuses » spécialités culinaires. Le hic, c’est que la viande est toujours comme du caoutchouc aussi bien sa consistance que son goût, personne ne reconnaissait plus les tagliatelles qui ressemblaient fort étrangement à de la purée, et en ce qui concerne la tarte à la fraise, c’est à se faire casser les dents. Mais comme à l’accoutumée, lorsqu’elle vous demande si vous avez apprécié, vous répondez avec toute l’innocence du monde : « C’était trop délicieux ! »